10H10OPINIONToPW'ACTUWHO IS W

Interview « Tekitoi »: Pierre Jacques, CEO de la marque De Bethune

Temps de lecture : 4 minutes

Je m’appelle Amandine, j’ai 11 ans. Je suis passionnée par l’horlogerie et, depuis l’âge de 7 ans, quand on me demande quel est le métier que je veux faire, je réponds « horlogère-designer chez Bulgari ». En attendant, j’interview des personnalités du secteur.

Par Amandine, la plus jeune chroniqueuse du Swiss Watch Paspport
Portrait Amandine | Insta SWP | Insta JSH® | Insta Amandine | Facebook | Twitter | Linkedin

Pouvez-vous vous présenter?

Je suis Pierre Jacques, une vieille connaissance de ton papa. On s’est rencontré il y a… ouhlala!
On était jeunes. Lui, il était déjà un peu moins jeune… mais on devait avoir 25 ans peut-être. En fait, j’étais d’abord un copain de ta tante Florence. Ensuite, on a travaillé quelques temps ensemble et maintenant je suis le patron d’une marque qui s’appelle De Bethune.

Qui êtes-vous au bureau?

Je suis le CEO (ce qui veut dire Chief Executive Officer). Grosso modo, c’est celui qui ne fait pas grand-chose! Un peu le chef d’orchestre. Il essaye de faire en sorte que son team joue la bonne musique. En fait, il arrive au bureau en retard, il part avant tout le monde… même s’il prétend qu’il travaille très très tard, ce qui n’est pas toujours vrai.

Et dans la vraie vie?

Dans la vraie vie, je suis beaucoup plus marrant qu’au travail, ça c’est sûr. Je fais rire ma femme, enfin surtout au début. Maintenant je fais beaucoup rire mes enfants et aussi mes amis parce que je raconte toujours des blagues à deux balles.

Comment êtes-vous tombé dans l’horlogerie?

Par hasard en fait. Je suis rentré par la petite porte. Par la toute petite porte! J’ai commencé en vendant de la publicité et en éditant des magazines. Ensuite, j’ai collaboré et dirigé le Grand Prix d’Horlogerie de Genève pendant deux ans, j’ai travaillé avec ton papa un petit peu, dans la même société, ensuite j’ai dirigé une boutique multimarque très célèbre qui s’appelle Les Ambassadeurs. Et enfin, je suis arrivé ici pour diriger la plus belle marque de haute horlogerie qui s’appelle De Bethune. Tu pourrais dire que c’est la plus grande des petites marques ou la plus petite des grandes marques.

Quel souvenir avez-vous de votre première montre?

Je devais avoir ton âge. Probablement même plus jeune que toi et je me souviens que c’était une montre qui s’appelait Kelton. C’était une Kelton à quartz. À l’époque, c’était in d’avoir des montres à quartz. C’était tout nouveau.

La première montre de Pierre Jacques, une Kelton à quartz. Ci-dessus, une ancienne publicité de la marque

Et quelle montre a aujourd’hui le plus de valeur sentimentale à vos yeux?

LA montre? En fait, c’est à peu près toutes les De Bethune parce que, quand tu donnes tout ton cœur à l’ouvrage pour développer une marque, c’est un peu comme quand tu nourris tes enfants, tu les aimes tous de la même façon. Donc moi j’aime toutes nos montres de la même façon.

Est-ce que vous faites des montres pour les jeunes?

Euh… mais bien sûr! En fait, on ne les fait ni pour les jeunes ni pour les vieux, on les fait pour tout le monde. Parce que pour moi une montre n’est ni pour une femme, ni pour un homme… Nos montres sont unisexes et intergénérationnelles. Tu vois, c’est un peu comme toi qui portes une montre Swatch qui te va très bien. Tu es très jeune, mais elle irait tout aussi bien à ton papa qui l’est un peu moins. Il n’y a pas de montres pour jeunes et moins jeunes. il faut juste avoir bon goût et aimer ce que tu portes, en fonction de tes goûts personnels

Qu’est-ce que vous auriez envie de dire à un jeune de moins de 15 ans pour qu’il s’intéresse à la l’horlogerie mécanique plutôt qu’à son Apple Watch?

Je voudrais lui dire qu’à son âge, par exemple, il peut déjà rouler en vélo mais pas encore en moto ni même en vélo électrique. Et le vélo, c’est quelque chose de complètement mécanique. C’est beau la mécanique, c’est quand même plus sympa. Alors intéresse-toi d’abord à la mécanique et tu pourras t’intéresser à l’électronique plus tard. À ton âge, tu n’as pas besoin de savoir à combien de pulsations bât ton cœur chaque minute. Mais entendre le tictac d’une belle montre mécanique c’est quand même beaucoup plus sympa.

Et quels sont les atouts de votre marque pour le séduire?

Parce que notre marque ne ressemble à aucune autre. Elle est différente. En termes de design, une De Bethune ressemble à une De Bethune. On n’essaye pas de faire un cadran pour plaire. On fait d’abord un cadran qui nous plait, en fonction de nos propres émotions… et on espère pouvoir ensuite partager ça avec nos collectionneurs.

On parle beaucoup de durabilité, qu’est-ce que ça signifie pour vous?

C’est un grand débat… Pour nous, ça veut dire faire les choses le mieux possible en respectant l’environnement qu’on va laisser à la prochaine génération, sans faire de trop grandes quantités non plus. On peut résumer la philosophie de De Bethune en disant que «moins c’est mieux». Privilégier la qualité plutôt que la quantité.

Vous êtes plutôt TikTok, Instagram ou LinkedIn?

LinkedIn non. TikTok c’est plutôt pour toi… Je dirais que je suis de la génération Instagram.

Profil instagram de Pierre Jacques

Quels conseils me donneriez-vous pour pouvoir vivre ma passion et travailler dans l’horlogerie?

Eh bien c’est de continuer ce que tu fais. Tu vois, tu as 11 ans et tu es déjà une journaliste en herbe. Enfin plus qu’en herbe parce que ton interview est bien construite, tes questions pertinentes, alors continue comme ça et tu pourras vivre ta passion.

On fait un selfie pour mon album?

Bien sûr 😊

Articles récents

Le cadran, par le Dr. Helmut CROTT

Livre Le Cadran Dr. Helmut Crott - Rédaction Joël A. Grandjean

L’oeuvre d’une vie, l’ouvrage « Le Cadran » par le Dr. Helmut Crott (rédaction Joël A. Grandjean), l’histoire du cadran au 20ème siècle, l’histoire prestigieuse des cadrans Stern et d’une famille qui racheta la marque Patek Philippe

Top catégories

JSH

La une du JSH 2020 #1