10H10RP News

Cartier sait voir la beauté du monde partout où elle se trouve

Temps de lecture : 4 minutes

C’est une vocation héritée des frères Cartier qui, déjà, parcouraient le monde, l’observaient, s’en inspiraient et le réinventaient, en veillant, toujours, à y ajouter un supplément d’art etde savoir-faire. Regarder la beauté du monde, la préserver et surtout l’enrichir : il s’agit d’une passion qui n’a jamais cessé d’irriguer la philosophie de la Maison. La toute dernière collection de Haute Joaillerie Beautés du Monde y contribue à son tour.

Une sélection de Ashmita Muthoora / @TRP, Public Relations Cabinet
Insta | Linkedin | Facebook

Collier Cymbale

Parce que leur anatomie concentre en un espace miniature une multitude de détails, les insectes sont, pour la Maison, source de fascination. Parmi eux, Cartier met en lumière la cigale et retranscrit sa délicatesse sous la forme d’un collier en diamants, cristal de roche, rubis et onyx. Comment traduire la transparence de ses ailes ? En choisissant le cristal de roche, pour sa matière translucide mais aussi sa manière de faire vivre la lumière lorsqu’il est facetté, reproduisant une vibration qui évoque celle du chant des cigales. La nature translucide de la gemme impose d’imaginer une structure invisible sur laquelle sont fixés les motifs.

Collier - or gris, un diamant D VS1 coussin de 6,10 carats, rubis ovales de Birmanie et du Mozambique, diamants coussin, cristal de roche, onyx, diamants taille brillant

Ainsi des barrettes de cristal facetté alternent avec des motifs pavés de diamants terminés par des pointes d’onyx, taillées sur oeuvre. Des rubis ovales apportent douceur et contraste à l’ensemble. Cette composition d’une rigoureuse symétrie se déploie à partir d’un motif central, composé de trois rubis et de deux diamants dont un D VS1 pesant 6,10 carats. Le contraste des couleurs blanc, noir et rouge s’inscrit au répertoire chromatique de la Maison. Sur cette architecture qui met en valeur le travail des volumes, la recherche de souplesse se traduit par une multiplication d’articulations minuscules qui constituent l’emmaillement. Cette exigence de fluidité, promesse de confort au porter, se double du défi de respecter le positionnement exact de chaque élément.

Une oeuvre complexe née de la rencontre de pluisieurs métiers: designer, experts pierres, lapidaires, joailliers, sertisseurs, polisseurs et qui a nécessité près de 1800 heures de travail, dont plus de 1000 pour la joaillerie et 300 pour la taille des gemmes. 

Quatre broches de la collection beautés du monde

Un emsemble de broches complète la collection beautés du monde. L’inspiration?
Une nature aussi délicate que raffinée, transposée par le regard de cartier, nourri de curiosité et de rigueur, en créations de haute  joaillerie focus sur qautre d’entres elles.

Du plus petit au plus grand, du plus simple au plus fantastique, tous les animaux fascinent Cartier par leur beauté et leur singularité. Le dragon y côtoie la libellule et la cigale, l’éléphant, le flamant ou le quetzal avec une éblouissante vitalité qui célèbre tous les savoir‑faire de la Maison. Cartier capture et magnifie la vie en la retranscrivant par le dessin, le travail sur le volume, la géométrie ou l’abstraction. Le jeu des pierres sublime ainsi les éléments de la nature dont s’inspire cette nouvelle collection.

Ces pierres, Cartier a toujours en tête d’en préserver le miracle à travers le soin qu’il prend à en assurer la provenance comme il  s’attache à en partager la beauté.

Broche Cordulia - or gris, une opale noire ovale de 20,71 carats d’Australie, une émeraude losange, saphirs, émeraudes, cristal de roche, diamants taille brillant.

Un flamant qui déploie ses plumes de rubellites nervurées une à une selon le volume de chaque gemme et bordées d’une courbe de diamants blancs ou de couleur… Une libellule aux ailes d’opale terminées par une ligne de cristal de roche gravé de nervures et soutenues à l’arrière par une résille de métal invisible qui reprend le détail des veinures…

Un éléphant lové en broche, oeuvre de glyptique réalisée à partir de bois de magnolia pétrifié et illuminé d’un saphir rose et d’un diamant briolette… Un quetzal devenu bijou d’épaule dont le plumage de tourmaline Paraïba, de saphirs, de grenats tsavorites gravés et de diamants oscille au moindre mouvement…

Si l’interprétation demeure fidèle à l’inspiration d’origine, la stylisation transfigure le réel et guide le regard plus loin. Sous nos yeux, ces pièces prennent vie et le miracle opère. La magie ? Cartier la doit à la virtuosité de son savoir-faire qui donne à voir, à partir du dessin et du jeu des pierres, de nouvelles facettes du beau.

Broche éléphant noir- bois de magnolia silicifié, saphir rose, diamant taille briolette, diamants taille brillant.
Collier Ryu- platine, or jaune, 80 diamants jaunes octaèdres facettés, diamants taille brillant.

Structure, matière, motif: la peau de dragon inspire Cartier. Pour ce collier, 80 diamants jaunes d’un poids d’environ 79 carats constituent les écailles de ce reptile fantastique qui fait le lien entre la Terre et le Ciel. Des gemmes octaèdres, dont la taille rare est peu utilisée en joaillerie: grâce à elle, le travail du facettage démultiplie et embrase l’éclat des pierres entre elles. Ces diamants intenses, solaires, sont déposés au coeur de motifs hexagonaux d’or gris pavés de diamants qui constituent, ensemble, une résille géométrique. L’illustration que Cartier se passionne pour les pierres de caractère aux formes singulières.

Cette composition de motifs reliés les uns aux autres, véritable architecture portée par la justesse du dessin et ses jeux de lignes, repose sur un système aussi inédit que discret qui retient chaque gemme par sa partie basse. Composée d’une multitude d’articulations, reliant entre eux tous les motifs hexagonaux, l’ensemble est d’une incroyable fluidité et se dépose comme une « seconde peau »

Beautés du Monde, une collection où chacun est invité à projeter son imaginaire et à  embarquer pour son propre voyage. Collectionner la beauté du monde, la regarder au travers d’un spectre coloriel, de formes et de matières évocatrices, nous stimule et nous transporte.

Riches de l’expérience des frères Cartier, avec la même âme de collectionneur, nous portons un regard curieux sur le monde, sa diversité et ses merveilles. Toujours en quête d’enchantement des sens, nous «transcrivons» avec un regard d’aujourd’hui la richesse des cultures, des paysages, de la faune et de la flore. La pierre comme guide, à l’origine de toute inspiration, nous entraîne dans un voyage onirique, un vagabondage à l’essence même de toute création. Le dessin témoigne de cette vision, il l’accompagne par les lignes, la géométrie ou l’abstraction, tel un cabinet de curiosités contemporain qui réunirait des merveilles du monde, où se mêlent amulettes, bagues chimériques et autres trésors inspirés de la nature.

Articles récents

Le cadran, par le Dr. Helmut CROTT

Livre Le Cadran Dr. Helmut Crott - Rédaction Joël A. Grandjean

L’oeuvre d’une vie, l’ouvrage « Le Cadran » par le Dr. Helmut Crott (rédaction Joël A. Grandjean), l’histoire du cadran au 20ème siècle, l’histoire prestigieuse des cadrans Stern et d’une famille qui racheta la marque Patek Philippe

Top catégories

JSH

La une du JSH 2020 #1