10H10NON-SWISS WATCHESOPINIONW'ACTU

Code 41, l’agaçante donneuse de leçons: les faux gourous sont de sortie!

Temps de lecture : 2 minutes

Cracher sans complexe dans la soupe qui vous a nourri? Ancien designer horloger pour des marques ayant apporté quelque prestige à son CV, Claudio d’Amore, fondateur de Code 41 existe en clamant que les autres sont des bandits. 

 

Par Joël A. Grandjean, Rédacteur en Chef JSH Magazine & Swiss Watch Passport

 

En mode « Ça va se savoir », le designer se transforme en constructeur de communauté et, pour y parvenir plus vite, enfonce des portes ouvertes, s’intronise gourou de la transparence.

 

Dénigrer pour exister
Faut-il rappeler qu’en matière de transparence, la Suisse, dont il se réclame clairement un détournant l’usage de son indicatif +41 au sein de sa raison sociale, est le seul pays qui a inscrit dans sa Loi les conditions d’obtention du Swiss Made, à savoir ce qui s’y fabrique sur le plan horloger. Claudio d’Amore lance une marque qui n’a de Suisse, dans un premier temps et hormis le chiffre 41, que le rouge de la ligne qu’il ne cesse de franchir. Il déclare le Swiss Made insatisfaisant, sous prétexte que certains trichent ou flirtent avec la limite de 60%. Surtout, il vante les compétences des sous-traitants chinois tout en faisant l’apologie des calibres japonais.

 

Capture d’écran du site Code41. Claudio d’Amore fondateur de Code 41

Impossible de ne pas tomber nez à nez avec sa pub… Alors qu’il critique, dans le prix final d’une montre suisse, les dépenses publicitaires classiques, il est partout sur le web, ce qui ne doit pas se faire sans un large investissement. Mieux, il nargue le secteur horloger et les autres marques jusque dans les trams qui, de la gare de Bâle, menaient à la Messeplatz et à Baselworld. Sa méthode? Code 41 vous dit « qu’on ne vous dit pas tout ». Qu’hormis elle, tous sont des arnaqueurs qui vous volent à coups de marges. Selon Claudio d’Amore (photo 2020, site web officiel), une vente directe à une communauté permettrait d’assainir le marché. Aux crédules qui le suivent, jouant le Robin des Bois de la redistribution horlogère, il flingue à bout portant ceux qui, du simple détaillant au plus honorable des distributeurs, vivraient sur le dos d’un consommateur qui se fait avoir! Le raccourci est glauque.

 

Puis soudain, après avoir mis à contribution ses fidèles, il les assomme en passant de quelques centaines de francs à presque CHF 5’500.00. Bizarre, son calibre en mode participatif est annoncé « manufacture ». Il est bien suisse (du moins Code 41 le promeut comme tel), finitions soignées comprises. Sa levée de fonds en pré-vente dépassait les CHF 3 millions, la X41 est prévue pour l’été 2021.

 

Lire le sujet Code 41 dans JSH Magazine Juin 2019 (page 70)
Lire également le sujet publié sur Linkedin

 

Bientôt, prochaines révélations. S’abonner au Journal Suisse d’Horlogerie > CHF 18.76 / 2 éditions > abo(at)jsh.swiss ou cliquez ici.

 

Articles récents

Le cadran, par le Dr. Helmut CROTT

Livre Le Cadran Dr. Helmut Crott - Rédaction Joël A. Grandjean

L’oeuvre d’une vie, l’ouvrage « Le Cadran » par le Dr. Helmut Crott (rédaction Joël A. Grandjean), l’histoire du cadran au 20ème siècle, l’histoire prestigieuse des cadrans Stern et d’une famille qui racheta la marque Patek Philippe

Top catégories

JSH

La une du JSH 2020 #1
Menu