Salon EPHJ, premier salon horloger en présentiel de 2021

 Salon EPHJ, premier salon horloger en présentiel de 2021

Reporté! Du 14 au 17 septembre 2021, le salon EPHJ se tiendra à Palexpo Genève. Plus de 800 exposants attendent près de 20’000 visiteurs! L’espoir de l’après COVID renaît dans les rangs les plus impactés de l’horlogerie.

 

Par Joël A. Grandjean, rédacteur en chef JSH® Magazine & Swiss Watch Passport

 

Fondé par André Colard et Olivier Saenger, l’EPHJ est passé en deux décennies de 92 exposants à plus de 850. Salon professionnel moins médiatisé que les salons de marques de montres, il est pourtant l’événement annuel qui pèse le plus lourd sur le cours de l’histoire horlogère actuelle.

 

Influence majeure des cotraitants sur l’horlogerie mondiale
Baselworld les appelait non sans condescendance les « branches annexes ». Or, les acteurs de l’ombre dans l’horlogerie sont plutôt le « coeur du métier ». Déjà, grâce à ces cotraitants et fournisseurs de l’horlogerie, Genève devait destituer Bâle de son titre centenaire de « capitale mondiale de l’horlogerie qui s’expose. » C’était en 2018 déjà, lorsque MCH, héritier ingrat de la séculaire « Foire de Bâle », perdait d’un seul coup près de 600 exposants. Dès lors, grâce aux environ 800 exposants de l’EPHJ auxquels s’étaient récemment ajoutés les 200 du salon Gem Genève, Genève et sa poignée d’environ 50 marques réunies dans l’enceinte du SIHH ainsi que dans ses environs, venaient de détrôner la ville de Bâle et son règne centenaire.

 

Entrée de l'EPHJ 2019

 

Genève et le « Grand Genève »
Evidemment, le départ de Bâle de Rolex-Tudor et de Patek Philippe, entraînant dans leur sillage Chopard et Chanel, fit définitivement pencher la balance vers Genève. Vers le « Grand Genève » devrait-on dire puisque, Lausanne Beaulieu vient de se mettre sur les rangs avec le salon « Imagination« . Une réaction plus que logique suite à la désastreuse attitude de la Ville et du canton du bout du lac qui, face à l’envie de plus de 500 marques de se trouver dans les parages de leurs géants (Rolex et Patek), n’ont pas été fichus de leur dire « welcome ». Tout ça en raison d’une clause de non-concurrence détenue par le groupe Richemont qui, bien que dans son droit, devra moralement porter la responsabilité de l’attaque la plus anti-sectorielle de l’histoire contemporaine horlogère. C’est une autre histoire, que JSH® Magazine avait déjà révélée sur les réseaux en mai 2020.

 

Relire l’article qui révèle l’existence d’une clause de non-concurrence détenue par le Groupe Richemont.

 

Revoir le sujet du Téléjournal consacré au départ de Baselworld de Rolex, Tudor, Patek Philippe, Chopard et Chanel.

 

✍ Joel A. Grandjean

✍ Joel A. Grandjean

Editor in chief & publisher of Swiss Watch Passport and JSH 1876 Magazine. Member of impressum, this Swiss native from Ivory Coast and descendant of a family of watchmakers co-founded at Ringier in 1993 with Kenan Tegin the magazines Montres Passion & Uhren Welt as well as the Watch of the Year Award. Created in 2005, his press agency TàG Press +41, writes for about twenty media. Some of them entrust him with their editors-in-chief: Journal Suisse d'Horlogerie (2008-2014), Heure Suisse/Schweiz and Année Horlogère, F/D/E (2011-2014), Watchonista.com (2013-2019). In 2019, he relaunches JSH Magazine and then, in 2021, builds on his very first editorial venture, the bloghorloger.ch founded in 2003, to come back online with the Swiss Watch Passport. Joel Grandjean is a member of the SSC, the Swiss Chronometry Society, and of the jury of the Prix Gaïa (MIH)